sept

L’heure du traditionnel bilan du mois a sonné. Le voici donc :

 

Le crépuscule de l’aigle :

  • La rédaction de mon 6e roman se poursuit avec 105 pages écrites ce mois-ci. Je viens donc de commencer le chapitre 5.

 

  • Comme j’avais besoin d’ouvrages pointus traitant des Burgondes et de l’armée romaine au Bas-Empire, et que je ne voulais pas acheter de nouveaux livres scientifiques, j’ai pris une carte à la bibliothèque universitaire de Fribourg. Très bonne surprise, c’est gratuit même pour les non-étudiants. Encore un avantage à vivre à proximité d’une ville universitaire (ça et les restos pas trop chers).

 

Blog :

  • Vous avez été plusieurs à lire et apprécier mon post sur les orphelins. Cela m’encourage à vous proposer des articles de fond à l’avenir.

 

Vie d’auteur :

  • J’avoue, ce mois-ci j’ai eu quelques coups de mou, et de doutes. C’est assez courant chez les auteurs (et surtout chez moi), d’être en proie aux sempiternelles questions du type « et si ce que je fais est nul ? » « Est-ce que j’ai raison de faire ça ? » Ça vient, ça repart, ça fait partie de la vie d’auteur. Il est vrai qu’attendre les retours des maisons d’édition pour « Ma chère Louise » n’aide pas au moral.

 

  • J’ai annoncé sur Facebook mes prochaines dates de salon d’ici la fin de l’année. Les voici :

annonce présence fin 2019.jpg

 

Bon mois d’octobre à vous !